Les résultats du 1er semestre de Bourrelier Group dans sa nouvelle définition confirment une modeste croissance de la distribution au Benelux et un actif “cash” à investir.

Bourrelier Group a publié ses résultats semestriels le 17 Octobre dernier. Ce sont les premiers résultats dans la nouvelle configuration du groupe, consécutive à la cession des activités françaises et espagnoles.

Ces résultats montrent un chiffre d’affaires en hausse de 1.4% à 112.7m€ (activités de distribution de biens de bricolage au Benelux) et un résultat courant progressant pour cette même activité de 1.3m€ à 2m€. Le résultat net du groupe y compris coûts de siège et plus-values de cession s’établit à 71m€.

Au bilan la trésorerie nette groupe s’établit à 185m€ consécutive à la cession des activités de distribution françaises et espagnoles et à 6 mois d’exploitation. La dette nette associée à l’exploitation Benelux reste stable à env. 35m€.

Ces premiers résultats du nouveau groupe laissent entrevoir une activité de distribution au Benelux qui se redresse au 2ème trimestre. C’est en soi une bonne performance dans un marché du bricolage qui reste sur le fond peu porteur.

La marge brute se dégrade de quelque 80bp mais une réduction des frais de personnel et des amortissements contribuent à laisser un résultat opérationnel de 2m€ qui reste modeste par rapport aux fonds propres (20m€, mais 70m€ avant dépréciation des actifs incorporels).

On rappellera que Bourrelier Group opère ses magasins au Benelux sous franchise Intergamma, groupement avec lequel les relations se sont détériorées (lire notes antérieures). Dans ce contexte les performances sont raisonnables. Les différences de performance entre Hollande (33) et Belgique (41 magasins) ne sont pas détaillées
A notre connaissance il n’y a pas de raison d’envisager une variation significative de performance de l’activité de distribution sur le 2eme semestre 2018.

Les activités nouvelles consécutives au déploiement de la trésorerie découlant des cessions restent en projet à la clôture du 1er semestre 2018. Cette trésorerie nette s’établit à €185m à partir des comptes consolidés.

Ce chiffre bien que calculé pour la 1ere fois reste incomplet du fait

1) de la finalisation du prix définitif ;

2) des incidences fiscales sur la disparition de l’intégration fiscale.

Dans nos calculs récents nous avions retenu une approximation de 153m€ au niveau de la société mère pour les besoins du calcul d’un actif net réévalué.

Ce chiffre parait sans doute conservateur même après prise en compte de 12m€ de dividendes décaissés au 2ème semestre.

Il nous parait prudent de baisser nos attentes 2018 sur l’exploitation tant en chiffre d’affaires qu’en résultat opérationnel.

Ceci ne devrait pas changer outre mesure la valorisation de cette activité sur laquelle nous avions retenu des multiples de chiffre d’affaires prudents.

A l’inverse il convient de réévaluer de 22m€ la position de cash net ce qui relève de 3.2€ l’actif net réévalué par action qui passe à 52.5€ tout en restant sensiblement inférieur au cours de bourse.

Comme précisé dans nos mises à jour récentes, l’intérêt boursier de Bourrelier Group sera défini par son futur portefeuille d’investissements.